Journée du 21 mars 2018 : Jeunesse pour la paix dans la région des Grands Lacs

image: 

Depuis plusieurs années, la région des Grands Lacs traverse des périodes de conflits dont certains ont culminé dans des violences de grande intensité. Malgré une accalmie relative au niveau régional, certaines zones sont encore marquées par des conflits et des violences récurrents et cycliques. Les jeunes sont généralement au centre de ces conflits violents puisqu’ils en sont les principales victimes et souvent les acteurs. C'est pourquoi le programme régional a résolument placé la jeunesse au centre de sa stratégie, en travaillant avec les organisations de la société civile des jeunes pour arriver à la construction d'une société qui fait face à ses défis sans recourir à des solutions violentes.

            Il existe beaucoup d'initiatives des jeunes pour contribuer à la consolidation de la paix qui ne sont pas suffisamment reconnues ni assez appuyées. C'est pour les partager que Pole Institute et Never Again Rwanda, en partenariat avec Interpeace ont organisé avec des organisations de la société civile de la sous-région engagées dans la reconstruction de la paix, un forum régional des jeunes sous le thème : « Jeunesse pour la paix dans la région des Grands Lacs ». L’activité s’est tenue à Vision Jeunesse Nouvelle/Gisenyi le 21 mars 2018 et a engagé outre Pole Institute et Never Again Rwanda, la Commission Diocésaine Justice et Paix de Nyundo, l’Association des Guides du Rwanda, l’Association des Scouts du Nord Kivu, le Club des Jeunes pour la Vie, les jeunes de Vision Jeunesse Nouvelle et le Groupe de Dialogue Permanent de Goma/Rubavu. On est parti de deux études de cas réalisées dans le territoire de Rutshuru, au Nord Kivu et dans la province du Sud, district de Kamonyi au Rwanda. Le premier film « Jeu des massacres à Bwito » relate la situation terrible des populations dans la chefferie de Bwito où des massacres se perpétuent sur fond de conflit interethnique pendant que le second « Du bois des bourreaux au gazon de dialogue » parle du processus de réconciliation de deux communautés vivant sur des collines qui se font face et dont l’une s’est acharnée sur l’autre pendant le génocide de 1994 au Rwanda. Le but était de susciter l’attention des jeunes sur les défis de la région afin de les emmener à réfléchir sur les voies et moyens pour y faire face sans tomber dans la violence. Par la suite, les différentes organisations partenaires du programme régional ont été invitées à présenter au public, composé entre autre des jeunes de différentes organisations de la société civile du Rwanda et de la République Démocratique du Congo, des représentants de Interpeace, des représentants de la CEPGL et de la délégation suédoise, leurs contributions à la construction de la paix dans la région à travers leurs success stories respectives sur ce grand chantier. Et pour finir en beauté, il a fallu réfléchir aux prochaines étapes afin d’emmener ces différents acteurs à travailler ensemble pour se renforcer mutuellement et porter plus loin les aspirations d’une jeunesse qui veut s’impliquer dans le rétablissement d’un havre de paix dans la région des Grands Lacs.

 

Raoul Banywesize

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Go to top